VAE

V.A.E – Validation des Acquis de l’Expérience

La validation des acquis de l’expérience (VAE) vous permet de faire reconnaître votre expérience afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

La VAE prend en compte les compétences professionnelles acquises au travers de vos activités salariées, non salariées et bénévoles, d’une durée au moins égale à 1 an, en rapport direct avec le contenu du titre ou du diplôme.

On désigne généralement en France par acquis de l’expérience les compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non-salariée ou bénévole en rapport direct avec le contenu du diplôme et utilisée au titre de la validation (Décret 2002-615 du 26 avril 2002).


Quels sont les publics concernés ?

  • La VAE s’adresse à tous les publics : salariés, bénévoles, personnes inscrites sur la liste des sportifs de haut niveau, travailleurs indépendants, fonctionnaires, demandeurs d’emploi, personnes ayant exercé des responsabilités syndicales, un mandat électoral local ou une fonction élective locale…

A quoi ça sert ?

  • Obtenir une certification
  • Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité
  • Valider son expérience pour soi
  • Faire reconnaître ses compétences
  • Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • Changer d’emploi
  • Evoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
  • Développer sa confiance en soi

La certification obtenue par la VAE a la même valeur que celle obtenue par la voie de la formation. Entreprendre une démarche de VAE ne se résume pas à une simple formalité, cela vous demande une réelle implication et de la motivation pour relever ce challenge.

Les étapes clé d’une démarche VAE

  • Repérer la certification la plus appropriée en fonction du projet professionnel et déposer la candidature (dossier de recevabilité) auprès de l’organisme certificateur,
  • constituer les preuves via ce dossier de recevabilité : un accompagnement du candidat dans cette démarche par un prestataire externe est possible,
  • une fois la décision de recevabilité obtenue, réaliser et déposer un dossier de VAE qui retrace précisément l’expérience du candidat. C’est lui qui est chargé de cette étape,
  • évaluation par un jury, selon un mode préalablement établi par l’organisme certificateur (mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée, entretien).

Le jury de professionnels indépendants vérifie, évalue et atteste des connaissances et des compétences d’un candidat sur la base du dossier de VAE. Il apprécie le caractère professionnel des compétences acquises et leur lien avec celles exigées par le référentiel du diplôme, du titre ou du CQP visé.

Quelles décisions peut prendre le jury ?

  1. Validation totale : vous obtenez intégralement la certification. La décision vous est notifiée.
  2. Validation partielle : vous obtenez une partie de la certification. Elle est acquise définitivement. la partie est identifiée et vise l’acquisition future d’un ou plusieurs blocs de compétences. Le jury identifie les aptitudes, compétences et connaissances qui feront l’objet d’une évaluation complémentaire nécessaire à l’obtention du diplôme, titre ou certificat de qualification. La décision est notifiée par l’organisme certificateur.

Vous pouvez demander un accompagnement  à notre organisme de formation CLETA Conseil et Formation pour :

  • la formulation de l’expérience à valider,
  • la constitution du dossier de validation,
  • la préparation à l’entretien avec le jury.
  • l’entretien post-jury dans le cadre du dispositif de la Validation des Acquis de l’Expérience.

L’accompagnement débute dès que le dossier de demande de validation est déclaré recevable et prend fin à la date d’évaluation par le jury. Il peut s’étendre jusqu’au contrôle complémentaire des connaissances et aptitudes prévu en cas de validation partielle à défaut de validation totale du diplôme ou du titre visé par le candidat.

Le financement d’une VAE par un OPCA ou un OPACIF  ne concerne toutefois que les salariés, en contrat à durée indéterminée (CDI) en contrat à durée déterminée (CDD) ou récemment titulaires d’un CDD. (un demandeur d’emploi, indemnisé ou non indemnisé, peut également en bénéficier sous certaines conditions).

Vous pouvez aussi obtenir une aide financière auprès de votre employeur ou du conseil régional

Article publié par https://cleta-formation.fr/

 

Sources :

https://www.agefos-pme.com/

http://www.uniformation.fr/

http://www.vae.gouv.fr/

https://www.service-public.fr/